Oikocredit investit dans un projet solaire au Honduras

planta-solar-honduras2-(2).png04 avril 2016

Au cours du premier trimestre de 2016, l'équipe d'Oikocredit dédiée aux énergies renouvelables a réalisé un investissement de 11 millions de dollars US dans la Compañía Hondureña de Energía Solar, SA de CV (COHESSA).

COHESSA est une société spécialisée dans l'énergie solaire créée en 2012 pour construire, gérer et exploiter 'Valle Solar', une centrale photovoltaïque de grande taille, située dans la province de Nacaome, dans le sud du Honduras. Le Honduras est le deuxième pays le plus pauvre d'Amérique Centrale, avec environ 63% de la population au niveau du seuil national de pauvreté ou en dessous*. 

L'investissement d'Oikocredit s'intègre à un projet de 120 millions de dollars avec la Société financière internationale (IFC) pour construire, équiper et mettre en service la centrale photovoltaïque de Valle Solar qui procurera au Honduras des sources d'énergie plus fiables, plus propres et moins coûteuses. Cet investissement est en phase avec la stratégie d'Oikocredit en matière d'énergie renouvelable qui se concentre sur des investissements durables à fort impact sur le développement.

David Ten Kroode, responsable de l'énergie renouvelable pour Oikocredit, a déclaré : "Le projet Valle Solar PV est une étape importante sur la voie de la diversification du mix énergétique du Honduras car il contribue à réduire l'importation de combustibles fossiles. Le projet devrait générer 122 GWh par an, ce qui peut répondre à environ 7% de la demande en électricité du pays. Nous sommes ravis de participer avec IFC à un projet d'énergie solaire de cette envergure car il aura un impact significatif sur l'infrastructure Hondurienne et aura d'importantes répercussions favorables sur l'environnement du fait de la limitation des émissions de CO2 ».

En 2014, COHESSA a signé un contrat d'achat d'électricité pour 20 ans (PPA) lui assurant un acheteur à long terme pour toute l'énergie propre de la centrale photovoltaïque mise en réseau au Honduras. Le PPA fait partie intégrante d'une stratégie plus large visant à diversifier le mix énergétique hondurien et à réduire la dépendance du pays par rapport aux centrales thermiques.

Valle Solar devrait fournir une énergie propre à plus de 71 000 foyers et le gouvernement prévoit que, d'ici 2025, 75% des foyers honduriens devraient y avoir accès. De plus, outre la réduction de la dépendance du pays face à l'importation de combustibles fossiles, le projet a généré environ 400 emplois au plus fort de la construction et maintient à ce jour un effectif de 20-30 emplois en phase opérationnelle.  

En mai 2015, la centrale photovoltaïque de Valle Solar ainsi que la centrale électrique de Nacaome ont été inaugurées par Juan Orlando Hernández, Président du Honduras. Les deux sites voisins forment la plus grande centrale photovoltaïque du Honduras, mais aussi de toute l'Amérique latine.

La "typostratégie d'Oikocredit dans le secteur des énergies renouvelables, a pour objectif la transition énergétique : de l'énergie fossile à haute teneur en carbone vers une énergie renouvelable. Le portefeuille de financements d'Oikocredit dans ce secteur se compose de systèmes hors-réseau et de grands projets d'infrastructure tels que COHESSA. Les petits systèmes hors-réseau comptent des partenaires tels que Barefoot Power, bboxx et Thrive solar, des entreprises engagées dans la fabrication et la distribution à faible coût, de lampes et de systèmes alimentés par l'énergie solaire pour les populations à faible revenu ayant peu ou pas d'accès à l'électricité.

 *Selon la Banque mondiale : http://data.worldbank.org/country/honduras

« Retour