Oikocredit International : nouvelle équipe dédiée au Business Development

Rien-and-Vincent-3.jpg

Rien Hazeleger (à gauche) et Vincent van Dugteren (à droite)

04 avril | 2016

En 2015, Oikocredit a élargi son équipe Business Development (développement d'affaires) pour accompagner l'élan créatif de la coopérative. Nous avons interviewé deux de ses nouveaux membres au sujet de leur démarche.

Placée sous la responsabilité Bart van Eyk, Directeur du développement et des prises de participations d'Oikocredit, l'équipe Business development comprend maintenant deux spécialistes du développement d’affaires : Rien Hazeleger et Vincent van Dugteren. Nous avons demandé à Rien (RH) et à Vincent (VvD) ce qui motive la démarche Business development chez Oikocredit et comment l'innovation sera encouragée au sein de la coopérative.

Qu'est-ce que le Business Development ? Pourquoi est-il important pour Oikocredit ?

RH : Une équipe dédiée au développement d'affaires est vitale pour soutenir l'innovation à un niveau stratégique. Oikocredit a 40 ans et nous sommes fiers de ce que nous avons accompli. Elle s'est fait un nom en tant que pionnier et nous devons continuer de nous comporter en tant que tel ; si nous négligeons ce qui se passe autour de nous, nous perdrons la possibilité d'avoir un impact significatif et durable.

VvD : Nous sommes à la recherche de nouveaux secteurs et souhaitons positionner Oikocredit comme catalyseur d'opportunités dans ces domaines, tout en nous concentrant sur les besoins de nos clients finaux. Nous voulons également tirer parti des réseaux au sein de notre organisation. Les partenariats en phase avec notre vision et notre mission sont une excellente occasion de développer de nouvelles initiatives.

À votre avis, qu’est-ce qui différencie Oikocredit de ses pairs dans son approche du développement d’affaires ?

VvD : Oikocredit a une position unique - 40 ans d'expérience en investissement sur les marchés en développement, un vaste réseau mondial et une solide expérience dans le développement d'affaires viables dans les économies émergentes.

RH : Chaque projet sera mesuré à l'aune de la vision, de la mission et des valeurs organisationnelles d'Oikocredit. Oikocredit est un investisseur à 3 objectifs - nous mesurons nos performances sociales, environnementales et financières - et donc, par définition, nos initiatives doivent également atteindre ces trois objectifs. Nos valeurs nous donnent une approche unique dans le secteur.

Oikocredit est une coopérative. Comment les membres seront-ils impliqués dans vos activités ?

VvD : Le développement d’affaires chez Oikocredit est un engagement coopératif. Notre organisation fourmille de bonnes idées - nous sommes ici pour les canaliser, les développer et fournir une approche structurée. Le développement doit venir du terrain. Nous savons que les membres d'Oikocredit sont désireux de répondre aux besoins de populations défavorisées à travers le monde : l'innovation peut nous aider dans ce sens.

Quels sont vos objectifs ?

RH : Sur 50 idées, 10 devraient passer au travers du premier examen de notre processus. Chaque année, deux idées au minimum devraient pouvoir être développées depuis l'étape du business plan jusqu’à leur implémentation en temps réel.

Quels sont les secteurs les plus intéressants à développer pour Oikocredit en ce moment ?

VvD : Nous cherchons des idées vraiment audacieuses que nous pourrons développer et dont nous pourrons reproduire le modèle dans plusieurs pays et régions. Ces idées devraient générer suffisamment de volume, de marge et d'impact, et bien sûr être en ligne avec les valeurs et les plans stratégiques d'Oikocredit.

RH : Dans une perspective plus large, certains disent que nous entrons dans la «quatrième révolution industrielle» - avec des technologies financières innovantes offrant de nouvelles possibilités pour améliorer notre approche et la façon dont nous servons nos clients. Nous les voyons comme de vraies opportunités de changement qui permettront également à Oikocredit de conserver son esprit pionnier.

« Retour