Un nouveau directeur du crédit chez Oikocredit International

hverheijen.jpg21 octobre 2016

Le 1er octobre 2016, Hann Verheijen a rejoint Oikocredit International en tant que nouveau Directeur du Crédit. Hann connait bien notre activité car il a a été précédemment Directeur de l'Association de soutien et du Fonds Oikocredit aux Pays-Bas pendant quatre ans. Nous l'avons interrogé sur son parcours précédent, sa nouvelle mission et ses perspectives.

Qu’est ce qui vous motive à travailler pour Oikocredit?

"J’ai quitté le financement des entreprises pour travailler chez Triodos, la plus grosse banque éthique européenne, qui était plus en ligne avec mes valeurs. Ses convictions, très proches de celles d’Oikocredit, comme la capacité des hommes à améliorer leur vie, ou le droit à vivre dignement sont très importantes pour moi. Rejoindre Oikocredit Pays-Bas puis Oikocredit International s’inscrit donc dans une progression naturelle. L’engagement explicite de notre coopérative pour la durabilité et notre travail en faveur des énergies renouvelables sont selon moi essentiels. Le changement climatique est une grande menace, spécialement pour les personnes les plus vulnérables."

Quelle experience dans votre précédent travail vous a préparé à votre nouveau rôle chez Oikocredit ?

"En tant que directeur des services bancaires à Triodos, j’ai beaucoup appris, de même qu’en tant qu’administrateur du fonds de microfinance de la banque. Ensuite quand j’ai rejoint Oikocredit Pays-Bas, le bureau venait de traverser une période difficile. Nous sommes parvenus à y raviver l’enthousiasme et avons réalisé une forte croissance. Oikocredit a une responsabilité énorme en devant maximiser l’impact social tout en utilisant prudemment les fonds de ses investisseurs. Avec des conditions de marché en constante évolution, nous devons sans cesse adapter nos investissements tout en mesurant un niveau de risque acceptable et en restant fidèles à notre mission."

Après avoir travaillé du côté de la levée de fonds pour Oikocredit, qu’allez-vous apporter à la gestion des prêts ?

"Les entrées et sorties d’argent doivent être connectées. Les investisseurs veulent savoir ce qui est accompli avec leur argent et nous devons baser notre stratégie d’attribution de prêts sur la vision forte d’Oikocredit. Aujourd’hui, un milliard de gens n’ont pas l’électricité, deux milliards n’ont pas accès à la finance. De tels challenges vont continuer d’orienter notre politique de prêts et d’investissements."

A quels partenaires avez-vous rendu visite et qu’avez-vous trouvé d’inspirant sur le terrain ?

"Mon travail pour Oikocredit m’a emmené au Cambodge, au Ghana, en Inde, au Malawi et au Pérou. Pudhuaaru Financial Services dans la province de Tamil Nadu, en Inde, est pour moi un partenaire très inspirant. En plus de fournir de la finance inclusive aux villageois ayant de bas revenus, PFSL aide ses clients à se préparer à des dépenses futures comme le mariage d’un enfant. C'est cela qui m'inspire : mettre l'humain au coeur du projet ! J’ai été aussi très impressionné par l’esprit d’entreprenariat des clients de nos partenaires. Il y a tellement de potentiel chez les personnes à faibles revenus. Je pense par exemple à 3 entrepreneurs rencontrés avec Oikocredit Pays-Bas au Malawi, le pays le plus pauvre de la planète. Ils nous ont aidés à créer une campagne de promotion."

Quelle vision avez-vous de votre nouveau rôle en tant que Directeur du Crédit?

"J'ai encore beaucoup à apprendre de la longue expérience d’Oikocredit et j'aimerais participer avec mes collègues à la construction du futur de notre organisation. J’espère que mes connaissances et mon expérience contribueront à rendre toujours plus efficace notre coopérative dans la construction d’une société durable et juste de par le monde."

« Retour