Manduvirá, Paraguay

La Cooperativa de Producción Agroindustrial, Ahorro y Crédito Manduvirá Ltda (Manduvirá) est une coopérative paraguayenne productrice de sucre biologique de commerce équitable. Installée dans le district d’Arroyos y Esteros, dans le département de Cordillera,elle permet aux agriculteurs locaux d’accéder à divers marchés où leurs produits peuvent être vendus à des prix équitables. Ses plus de 1 680 membres sont en majorité des producteurs et des coupeurs de canne à sucre, ainsi que des ouvriers de l’usine sucrière.

Si le district d’Arroyos y Esteros est connu pour être le « lieu de naissance de la canne à sucre bio », les emplois y sont rares et souvent éloignés, de sorte que beaucoup de jeunes doivent migrer vers le département central d’Asunción. Par le passé, les coûts élevés des transports obligeaient aussi les producteurs régionaux de canne à sucre à vendre leurs récoltes à des acheteurs de proximité, ce qui les mettait en position de vulnérabilité lors des négociations de prix. En 2008, Manduvirá avait temporairement résolu ce problème en louant une usine pour raffiner le sucre bio de ses producteurs. Les coûts restaient toutefois élevés car l’usine se situait à près de 100 km des plantations.

Le rêve devient réalité

Depuis toujours Manduvirá rêvait donc d’ouvrir sa propre usine sucrière respectueuse de l’environnement dans le district même d’Arroyos y Esteros. Le but était de garantir ainsi des prix équitables pour les producteurs et de créer de l’emploi local pour les jeunes. Un crédit accordé par Oikocredit et d’autres investisseurs a permis de réaliser ce rêve et d’ouvrir cette raffinerie de sucre en avril 2014. À l’ouverture, Andres Gonzalez Aguilera, le directeur général de la coopérative ne pouvait qu’en être fier : « Grâce à cette nouvelle usine, la coopérative Manduvirá a pu accomplir son rêve et celui de toute notre communauté en fournissant du travail et des formations, notamment aux jeunes et aux femmes, tout en produisant un sucre biologique de très grande qualité. »

Les hôtes et représentants des partenaires présents étaient venus de divers pays, et l’inauguration accueillait de hauts dignitaires du service public et des congrégations religieuses, des ministres, ainsi que le vice-président du Paraguay, Juan Afara. Cette ouverture était attendue depuis longtemps et a reçu l’assentiment de tout le pays.

Bilan de la première année

Depuis son ouverture, la raffinerie de Manduvirá a dû faire face aux difficultés typiques du démarrage de toute entreprise. La première année d'exploitation a donné lieu à plusieurs ajustements pour optimiser la productivité et l’efficience du site.

Le directeur national d’Oikocredit au Paraguay, Rodrigo Ortiz, nous donne son avis à ce sujet : « Pendant la phase de démarrage de la raffinerie, la coopérative a manqué de trésorerie et a dû affronter un marché très volatile, qui a affecté sa production. Manduvirá a réussi à surmonter nombre des défis qui se posaient à elle, et l’avenir est désormais prometteur. Cette phase nous a permis aussi de constater que la coopérative était ressortie plus forte que jamais dans sa volonté de bien travailler avec ses producteurs membres. » Depuis son ouverture, elle a généré 141 emplois.

Perspectives

En 2015, les conditions climatiques se sont montrées favorables lors de l’ensemencement et les membres de Manduvirá ont pu ainsi produire un sucre de grande qualité. Les chiffres de la récolte 2015 (commencée à la mi-mai) pour la production de sucre bio sont par ailleurs en nette hausse. La production est estimée entre 10 000 et 12 000 tonnes, contre 4 300 tonnes en 2014, première année d’exploitation de cette nouvelle raffinerie. Depuis le début de 2015, Manduvirá négocie avec diverses structures nationales et internationales afin d’augmenter ses fonds propres pour mieux financer les récoltes de 2015 et 2016. Manduvirá exporte actuellement son sucre vers l’Amérique du Nord, l’Europe et le Japon, ainsi que vers la Corée du Sud et l’Australie.