Pêche durable : YALELO, Zambie

C'est en 2014 qu'Oikocredit est entré au capital de Yalelo Ltd, une ferme d’aquaculture durable zambienne. Ce premier investissement se montait à 2,5 millions de dollars américains. Notre siège au conseil d’administration nous a permis de soutenir efficacement les activités de cette entreprise et de l’aider à atteindre ses objectifs financiers, environnementaux et sociaux.

Yalelo élève des tilapias dans le lac de Kariba pour les vendre localement via un réseau de commerçants à dominante féminine. La prise de participation d'Oikocredit permet à cette ferme aquacole d’accéder à des capitaux mais aussi aux compétences et à l’expertise fournies par un membre du Conseil d’administration d’Oikocredit ainsi que par notre équipe Développement et prises de participations. Yalelo ayant montré son fort potentiel et son impact social depuis ce premier investissement, Oikocredit a réinvesti 2 millions de dollars américains dans cette société au cours du deuxième trimestre 2015.

Pour son apport en protéines, l’alimentation zambienne traditionnelle repose en grande partie sur le poisson, principalement le tilapia. Une forte surpêche a malheureusement dévasté les ressources naturelles du pays et celui-ci est aujourd’hui contraint d’importer du poisson surgelé, principalement de Chine. Dans ce contexte, Yalelo veut définir de nouveaux standards pour les entreprises de pêche durables zambiennes, améliorant ainsi la sécurité alimentaire des populations et la situation de l’emploi. L’élevage du tilapia en Zambie permet à ces populations de disposer de poisson frais. C’est donc non seulement leur alimentation mais aussi l’économie locale qui en bénéficient. 

La société Yalelo est bien positionnée pour répondre à la forte demande du pays et de la région en poisson pêché localement. Outre l’appui au marché intérieur et l’approvisionnement en poisson de production durable qu’elle procure, cette activité aquacole soutient également le secteur du soja*, qui fournit les aliments protéinés pour les tilapias.

Le PDG de Yalelo, Bryan McCoy, nous a expliqué comment Yalelo envisageait de redessiner le secteur aquacole du pays, puis d’évoluer pour devenir la première pêcherie de cette région : "Nous visons pour l’an prochain une production de 8 000 tonnes (environ 20 millions de poissons) en Zambie, et nous avons déjà commencé à planifier ensuite un passage à 12 000 tonnes. Les investissements d’Oikocredit nous ont permis d’avancer rapidement vers ces objectifs tout en nous assurant d’agir selon des principes durables. L’Afrique subsaharienne constitue par ailleurs un bon potentiel de développement, car les pays de la région auraient la possibilité d’une part de remplacer largement les importations par des produits locaux et d’autre part de pratiquer une agriculture biologique".

Jeune retraité d’Oikocredit depuis 2015, Albert Hofsink dispose actuellement d’un siège au conseil de Yalelo. Ses 20 ans d’expérience dans la finance et la gestion de risque ainsi que toutes les années qu’il a passées en Afrique feront bénéficier Yalelo de nouvelles compétences et d’une expertise qui aideront la société à tenir, sur le long terme, ses engagements commerciaux, mais aussi sociaux et environnementaux.

* Le soja utilisé par Yalelo est sans OGM.

Voir la fiche partenaire