Florent Besnard, ingénieur en agriculture

Florent Besnard, ingénieur en agriculture avec une première expérience dans le commerce international, a fait le choix d’ancrer sons parcours professionnel dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire. Il est investisseur Oikocredit depuis 2014.

Comment avez-vous connu Oikocredit ?

Je souhaitais m’engager en tant que bénévole pour une cause qui corresponde à mes valeurs et dans cet objectif, j’ai rencontré le responsable de l’association de soutien d’Oikocredit. Enthousiasmé par l’approche d’Oikocredit, je me suis engagé pour faire connaitre le modèle financier vertueux que porte cette organisation.

Pourquoi avez-vous choisi d'investir dans Oikocredit ?

Depuis plusieurs années, je donne chaque mois un petit montant à une association internationale travaillant sur l’éducation. Cependant, j’ai trouvé le modèle d’Oikocredit complémentaire de ce don. « Prêter » plutôt que « donner » dans le modèle de microcrédit a l’avantage d’avoir un retour social et éventuellement financier.

J’avais une somme d’argent à placer et ma banque m’a proposé plusieurs placements mais la dimension sociale et solidaire n’y figurait pas. Je souhaitais rendre « utile » mon placement.

Etant fils d’agriculteur et ayant travaillé dans l’industrie agroalimentaire, je souhaitais également que mon argent participe concrètement à financer la transition vers une agriculture plus durable.

Qu’est-ce qui vous a convaincu d’investir avec Oikocredit ?

En fait, j’ai décidé de placer une petite somme d’argent au début afin de voir comment cela se passe concrètement pour un investisseur. Ce qui m’a convaincu d’y rester (et éventuellement investir plus dans l’avenir), c’est le retour d’information sur les projets soutenus par Oikocredit.

D’autre part, le modèle d’investissement solidaire proposé est fiable et reconnu : le fait qu’Oikocredit ait une longue expérience et une réelle proximité avec ses partenaires m’a donné l’assurance que mes fonds soient utilisés au mieux pour répondre à des besoins sur le terrain (en Afrique, Amérique du Sud notamment). Personnellement convaincu que la lutte contre la pauvreté et les inégalités passe par une autre façon de concevoir les flux financiers, j’ai trouvé en Oikocredit un excellent moyen de faire bouger les lignes. Donner un meilleur accès à l’épargne à des personnes souhaitant avoir un impact positif et concret sur leur environnement est un des critères qui m’a le plus attiré chez Oikocredit.

Sur quoi basez-vous votre confiance en Oikocredit ?

Je suis en relation avec d’autres personnes comme moi, investisseurs convaincus, dont certains s’engagent bénévolement pour faire connaître Oikocredit. J’ai un interlocuteur permanent au bureau de Paris si j’ai des questions sur mon placement et les actions mises en place par Oikocredit. C’est également le label Finansol qui me donne la garantie que j’investis dans un produit d’épargne solidaire.