Oikocredit renforce ses investissements dans les pays à faibles revenus

Rapport performance sociale 2013 Oikocredit.jpg08 juillet 2014

Oikocredit a publié ses résultats en matière de performance sociale pour l’année 2013. Ceux-ci reflètent les données communiquées par 608 de ses partenaires.

Amersfoort, Pays-Bas, le 23 juin 2014

Au 31 décembre 2013, l’encours de financement du développement d’Oikocredit se montait à 591 millions d’euros, dont 483 millions investis dans la microfinance. Le portefeuille de financement en cours était également constitué à cette date d’entreprises à vocation sociale, dont des structures de commerce équitable, des coopératives et des exploitations agricoles.

Les investissements dans les pays à faible revenu (RNB par habitant ≤ 1 035 dollars américains) ont progressé de 78 millions d’euros en 2012 à 94 millions d’euros en 2013, dont 41 millions investis en Afrique et 52 millions en Asie.

En 2013, les partenaires d’Oikocredit travaillant dans la microfinance ont servi 28 millions d’emprunteurs, dont 81 % de femmes, et 24 % de personnes actives dans le secteur de l’agriculture.

Les partenaires d’Oikocredit actifs dans des secteurs autres que la microfinance, tels que l’agriculture et le commerce, ont quant à eux soutenu 315 000 exploitants agricoles et 1,5 million de coopérateurs. Parmi ces partenaires du secteur productif, 70 % indiquent disposer d’une politique environnementale et 29 %, d’une politique de parité.

Les données recueillies en matière de performance sociale indiquent également que 71 % des partenaires en microfinance appliquaient en 2013 les principes de protection du client, contre 59 % en 2012.

Au cours de l’année 2013, Oikocredit a investi 3 millions d’euros dans des programmes de de renforcement des capacités. La coopérative internationale a ainsi approuvé plus de 130 initiatives de soutien à ses partenaires, et consolidé son programme d’accompagnement à la gestion de la performance sociale.

Des résultats sociaux positifs

Ging Ledesma, directrice de l’analyse de crédit et de performance sociale d’Oikocredit, a indiqué que ces résultats étaient positifs et témoignaient des efforts persistants d’Oikocredit pour maintenir l’intérêt et le bien-être des clients au cœur de ses activités :

« Les données collectées prouvent que notre stratégie et nos activités actuelles contribuent à des changements sociaux positifs, notamment en matière d’inclusion financière et d’évolution en faveur de l’autonomie des femmes.

Nous sommes également satisfaits de voir que les partenaires apportent désormais plus d’attention à l’environnement tout en maintenant leurs engagements sociaux et financiers. »

Perspectives 2014

En 2014, Oikocredit continuera à s’assurer que les activités de ses partenaires ont un impact positif  pour les travailleurs à bas revenu et leurs communautés. L’un des objectifs essentiels de l’année à venir sera d’intégrer pleinement la politique environnementale d’Oikocredit dans ses nouvelles équipes dédiées à l’agriculture et aux énergies renouvelables.

Ging Ledesma a ajouté qu’Oikocredit s’efforcerait de dégager un triple résultat positif aux plans social, environnemental et financier.

« En 2014, nous nous concentrerons sur les programmes à long terme ciblant la microfinance et la chaîne de valeur agricole, et nous nous efforcerons de partager nos réussites afin de bâtir une communauté reposant sur des pratiques communes. »

Investisseur social présent dans le monde entier, Oikocredit est une coopérative qui soutient et finance les institutions de microfinance ainsi que des organisations du commerce équitable, notamment des coopératives et des petites et moyennes entreprises (PME).

 

Informations complémentaires :

Contact Presse Oikocredit International :
Kawien Ziedses des Plantes, kziedsesdesplantes@oikocredit.org, +31 (0)6 272 549 04

Contact Presse Oikocredit en France :
Gaël Marteau, gmarteau@oikocredit.org, +33 (0)1 42 34 70 53 / 33 (0)6 80 42 02 87

« Retour