Bharathi, Inde

Amélioration de la santé et des conditions d’hygiène en Inde

En Inde, un peu moins de la moitié des 1,2 milliard d’habitants vit sans accès à l’eau potable et à des sanitaires. La filiale indienne d’Oikocredit, Maanaveeya, a mis au point un programme spécifique pour contribuer à répondre aux besoins en matière d’eau et d’amélioration des conditions d’hygiène.

Bien que l’accès à l’eau potable se soit amélioré, la Banque mondiale estime que 21 % des maladies contagieuses du pays sont encore dues à la faible qualité de l’eau. Les diarrhées causent ainsi à elles seules toujours plus de 1 600 décès par an dans ce pays. L’usage des toilettes est d’ailleurs extrêmement rare en milieu rural, où seulement 14 % de la population y a accès.

Le programme de Maanaveeya a été lancé en collaboration avec la Société financière internationale (SFI) grâce à une subvention (renforcement des capacités et assistance technique) et à des fonds prêtés. Le but est de donner aux travailleurs à faible revenu la possibilité d’acheter ou de construire des installations d’eau potable et des sanitaires. Le projet a pour cela fourni des fonds au Bharathi Women Development Centre (Bharathi), partenaire d’Oikocredit. Il s’agit d’une agence de développement locale qui propose ses services de microfinance essentiellement aux femmes. Depuis son lancement en 2011, Bharathi a pu financer 10 500 clients ainsi que des ateliers et conférences à des fins d’information et d’éducation des diverses communautés sur les thèmes de l’eau, de l’hygiène et des crédits disponibles.

Bharathi travaille dans trois districts de la région Sud-Est, de l’Inde, très rurale, où la population active est constituée en majorité d’ouvriers agricoles sans terre ou de petits exploitants. Bharathi gère diverses activités de développement, dont des projets d’irrigation, de développement des terres agricoles, de gestion de l’eau et d’amélioration des conditions sanitaires. Le centre propose également des prêts à court et long terme pour les exploitants agricoles, ainsi que des assurances revenu. Il met de surcroît en place des groupes d’entraide pour femmes et des formations à la gestion de budget, à la santé et à l’alimentation. Les prêts de Bharathi ont aidé des familles et des communautés entières.



Madame Mathavi (photo) fait partie des bénéficiaires. Elle habite le village de Thirukannamangai dans le Tamil Nadu, où elle vivait avec les membres de sa famille jusqu'ici sans accès à aucunes toilettes. Chaque jour, avant le lever du soleil et après son coucher, tous devaient parcourir un kilomètre pour accomplir leurs besoins naturels dans les buissons ou dans un fossé. Madame Mathavi a pris contact avec Bharathi pour demander un crédit à l’amélioration des conditions sanitaires et a obtenu 12 000 roupies indiennes pour construire des toilettes attenantes à son habitation. Une formation et une subvention de Maanaveeya pour le renforcement des capacités accompagnaient l’émission du crédit. Pour cette femme, l’installation des sanitaires a permis aux membres de sa famille d’avoir une meilleure estime d’eux-mêmes et a contribué à améliorer sa propre sécurité comme celle de sa plus jeune fille.

Le programme pour l’eau potable et les sanitaires de Maanaveeya a eu un réel impact sur la vie de nombreuses personnes. Un sondage a montré que 100 % des personnes interrogées étaient satisfaites de leurs installations de sanitaires et d’eau. Celles-ci ont eu des répercussions socio-économiques considérables : elles ont permis d’améliorer la dignité et la sécurité des femmes, de réduire le travail auparavant nécessaire pour le portage de l’eau, de gagner du temps et d’améliorer la santé des personnes. Maanaveeya et la SFI continueront dans les années à venir à apporter des financements à ce programme et à soutenir le renforcement des capacités.